La suite donnée à ma demande

Le FAFCEA étudie ma demande (éventuellement en Commission technique si les critères le nécessitent) et m’indique s’il prendra en charge tout ou partie de la formation que je sollicite.

Quelle que soit la décision du FAFCEA, je peux suivre la formation si je le souhaite. Rien n’empêche son déroulement, mais je sais néanmoins que si elle n’est pas prise en charge par le FAFCEA, son coût devra être entièrement couvert par mon entreprise.


Je mets toutes les chances de mon côté pour que ma demande soit acceptée et ainsi éviter que mon dossier soit refusé pour l’un des motifs les plus fréquents :

  • Le dossier ne comporte pas toutes les pièces exigées ou est parvenu après la date de début de la formation ;
  • La formation ne s’adresse pas aux chefs d’entreprise exerçant une activité artisanale, aux conjoints collaborateurs ou conjoints associés aux auxiliaires familiaux ou créateurs et repreneurs d’entreprise ;
  • La formation n’a aucun lien avec l’activité artisanale de l’entreprise (sauf reconversion motivée) ;
  • L’entreprise n’est pas inscrite au Répertoire des Métiers ;
  • Le projet ne correspond pas à une action de formation professionnelle continue conforme aux types d’actions définies par la loi ;
  • Le contenu de la formation ne répond pas aux exigences réglementaires ;
  • Le descriptif de la formation ne détaille pas les objectifs de la formation, le programme, la durée, les moyens pédagogiques et techniques, le public concerné et les prérequis, le numéro de déclaration d’activité de l’organisme de formation ou ce descriptif n’est pas cohérent avec les objectifs prévus ;
  • L’action de formation ne fait pas partie du champ des actions finançables ou des priorités fixées par le FAFCEA.